Imprimer

 

Le vrai et le faux chat
de Sarreguemines

N° de forme 5249

    Sur  Ebay récemment un seul message a suffit pour qu'un vendeur
retire des enchères un chat en faïence blanche qui portait une
marque trompeuse (je pense qu'il est membre d'une association de
collectionneurs et qu'il agissait de bonne foi).

    Malheureusement ce cas est rare et sur un marché, un vendeur professionnel à qui on faisait remarquer que sont  "chat" était un faux Sarreguemines et poussé dans ses derniers retranchements a eu une merveilleuse réponse : "ce n'est pas un faux, c'est tout au plus une reproduction"
             Comme ce chat est un article que l'on trouve souvent en vente sur les marchés aux puces, les foires, et les brocantes, nous allons donner ici les éléments qui permettent de différencier la copie de l'original.

Image
1- la couleur: le chat de Sarreguemines est plus "beige" que sa copie.
 
 

2- la finesse des détails: sur le vrai, on distingue nettement les détails du pelage, des yeux ou de la gueule.

 Image
3- la base: comme sur toutes les pièces de ce genre, l'ouverture de prise du chat de Sarreguemines a été rebouchée et recouverte de l'engobe qui couvre le reste de l'objet. Sur la copie, l'ouverture n'est pas bouchée et les bords inférieurs de l'assise ne sont pas recouverts d'engobe blanc

4- la marque: sur l'original, c'est une marque du type C11 B. Sur l'exemplaire étudié, un U majuscule aux extrémités épatées de type elzévir est aussi imprimé en creux.

Image
 

Sur la copie, la marque mal reproduite en creux (SARRES VENICE) a été rectifiée en noir à la main. Le U mal reproduit ressemble à un 0 barré.
CF (Sarreguemines les marques de fabrique: F 01 (page 229).

Image

5- les mensurations:

Le chat de Sarreguemines:       

hauteur = 230mm,  largeur hors tout = 118mm;  poids = 745g.

La copie:

hauteur = 219mm,  largeur hors tout =112mm;  poids = 683g.

6- la copie penche vers sa droite alors que le vrai a le nez sur la perpendiculaire passant entre les deux pattes avant.

            Ces répliques seraient fabriquées en Tunisie et importées en France depuis plus de 2 ans.       

                                                                                                 Henri Gauvin.